L’expression idiomatique chinoise : 杯弓蛇影 bēi gōng shé yǐng

杯弓蛇影 (coupe, arc, serpent, reflet)

Pinyin : bēi gōng shé yǐng

TL : prendre pour un serpent le reflet dans la coupe de l’arc pendu au mur

SI : avoir peur de son ombre/éprouver une frayeur irraisonnée

.

Histoire : Un jour, un officier nommé Yue Guang invita un ami à boire chez lui. Soudain, ce dernier vit soudain un petit serpent vert trembler dans son verre. Il était dégoûté, mais se refusant à repousser la grande hospitalité de son hôte, il se forçat à boire le vin. Après quoi, il se senti mal et tomba malade lorsqu’il rentra chez lui.
Quelques jours plus tard, Yue Guang apprit la nouvelle de la maladie de cet ami. Il alla lui rendre visite et le trouva cloué au lit.
Yue, surpris, demanda ce qui lui était arrivé. Après avoir hésité, son ami finit par avouer que la dernière fois qu’il était allé chez Yue, il y avait un petit serpent dans sa tasse de vin, mais qu’il l’avait avalé afin de ne pas froisser Yue. Depuis il sentait ce serpent nager dans son estomac et ne pouvait plus rien manger sans avoir la nausée.

Yue fut troublé par les paroles de son ami. « Comment cela était-ce possible? » Il erra dans son salon. Soudain, il vit son arc vert accroché au mur. « Serait-ce le mystérieux serpent ? », pensa-t-il. Puis il posa une coupe de vin sur la table et constata que le reflet de l’arc formait comme un serpent.
Yue invita son ami à la maison et lui expliqua tout cela. Son ami comprit et fut sur pied peu de temps après.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :