L’histoire de « guo nian » Nouvel an chinois

   0

 

Selon la légende, dans les temps anciens en Chine existait un animal féroce appelé « nian (l’Année) », qui habitait dans la mer. Cet animal a  deux antennes, sortait au dernier soir de chaque année(la veillée du Nouvel An chinois)de la mer pour s’approcher des villages, et tuer les animaux et les humains. Ainsi, le dernier soir   de chaque année les gens des villages s’enfuyaient vers les montagnes pour échapper au monstre.

 

 

             Une veille du Nouvel An, les gens étaient en train de fuir sous les yeux d’un vieil homme. Quand soudain, une vieille femme vint lui donner de la nourriture en lui expliquant qu’il devait fuir le monstre appelé « l’année » parce que chaque année il tuait tous les hommes du village. En entendant cette histoire, le vieil homme sourit et répondit : « si vous me laisser rester une nuit dans votre village je peux vous promettre de chasser « L’Année » ». La vieille femme le regarda de manière suspicieuse, et lui conseilla tout de même de s’échapper. Mais l’homme lui sourit et resta. A la fin la femme finit par s’enfuir dans les montagnes.

 

 

0000.png

 

      Ainsi, l’homme resta seul au village. Vers minuit, «Nian (l’année) » fit irruption dans le village, mais comparé aux années précédentes remarqua l’atmosphère différente dans le village. En effet, de grands papiers rouges étaient collés sur toutes les portes des maisons, avec des bougies allumées à l’intérieur. « Nian L’année » en rage, effrayée, criait haut et fort. Tout à coup il se jeta sur le village. Mais il y eut beaucoup de bruit comme des bombardements : « bung bung bung ». Ce bruit était provoqué par des pétards. L’année trembla de peur et s’éloigna. A ce moment une porte s’ouvrit, le vieil homme qui était resté, vêtu d’un manteau rouge sorti et rit. «Nian L’année effrayée » s’enfuit.En effet, à l’origine «Nian ( l’année) » a peur des flammes, de la couleur rouge et des bruits d’explosion.

00000

       Le lendemain, le premier jour de nouvel an, les villageois rentrèrent chez eux très surpris de voir le village intact. Ils remarquèrent les papiers rouges sur les portes, les bougies allumées, et les bruits de bombardement des pétards. La Veille Dame reconnue le vieillard, et raconta la promesse aux autres villageois. Les villageois en joie célébrèrent l’arrivée du premier jour de l’année dans chaque maison. L’histoire se propagea rapidement à travers les villages, et les gens surent comment chasser le monstre « Nian (l’année) ».

 

            A partir de ce jour, à chaque nouvel an, chaque maison colle ces couplets sur les portes, allume des bougies rouges toutes la nuit, et allume surtout des pétards. Ainsi, le premier jour de l’an, chacun va dans toutes les maisons pour dire bonjour, souhaiter bonheur et bonne année à ses voisins. Cette coutume s’est propagée et devint une fête populaire traditionnelle la plus cérémonieuse de la Chine. Puisque cette bête s’appelle « Nian (l’année) », tout le monde dit que « 过年,guo nian » (ce qui veut dire que : passer l’année).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :