La vision d’une chinoise lors de l’épidémie en France

La vision d’une chinoise lors de l’épidémie en France


Auteure : MM

Au cours des deux derniers mois, la France a été confinée, à l’instar de nombreux autres pays. Il y a eu des dons de matériel médical à travers le monde. Certaines personnes ont poursuivi leur travail malgré le virus. Certaines personnes ont pu profiter du réconfort de leur famille. Li Man, une Chinoise vivant à Paris, est généralement occupée au travail, mais pendant ce temps, elle s’est arrêtée et a observé ses voisins et à été émue. L’amour dans la vie est partout, et il est important d’avoir des yeux qui le découvre.
MM :  J’ai voulu faire cette série de dessins parce que pendant le confinement, isolée à la maison, j’étais assise sur le bord de la fenêtre tous les jours et alors que je n’avais rien à faire, j’ai jeté un coup d’œil en dehors. Après un long moment, j’ai senti que les familles en face étaient pleines d’humanité. J’ai été touchée, et j’ai décidé de les dessiner.

 

11121314151617191820


En chinois :

12345678910

 

Pendant ces 2 mois, lorsque les gens passaient sur la route, il y avait moins de sourires et de salutations en raison de la distanciation entre les gens. Il y avait tout de même des commentaires top : des messages pour les infirmières,…
En voyant l’émotion décrite dans cette série de photos, moi je trouvé la paix dans mon coeur.
Et vous? Quelles émotions avez-vous ressenties pendant l’épidémie?
What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

Voyage en Chine & Envie folle d’évasion !

Envie folle d’évasion !


Artcile and photos by   Viviane Garrel

Petit retour en arrière, 2013, à Beijing
Après la visite éreintante mais fantastique de la Cité Interdite, notre guide nous emmène vers un quartier des plus pittoresques de la capitale: le quartier des Hutong.
Pour s’y rendre nous devons nous faire transporter au moyen d’un « pousse-pousse ». Quel charmante idée! Et tous, à la suite des uns des autres, nous voilà parcourant les étroites ruelles du quartier. Notre « chauffeur », vêtu d’un bleu de travail est fort aimable. Après le faste de la Cité Interdite, nous voilà plongés dans le passé, mais qui est loin de nous déplaire.
Les voitures ont disparu, et nous ne croisons que la population en vélo ou en scooter électrique. Chose étrange de ne pas entendre le bruit des deux roues. De ruelles en ruelles , un vrai dédale, nous découvrons les habitations datant d’une autre époque. Par l’entrebaillement des portes on peut apercevoir les petites courettes de chaque maison souvent très encombrées par du linge en cours de séchage, des vélos . Les murs sont gris et les pièces paraissent basses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous arrêtons devant une de ces portes, et passons l’étroit couloir qui nous mène directement chez l’habitant. Un bonheur pour les yeux. La petite cour, très propre, est très chargée de plantes. Un arbre trône au milieu, et les murs sont tous occupés par des plantes grimpantes, Mais pas n’importe lesquelles, des plantes comestibles, comme des courges, des concombres, des haricots, et dans des pots il y a de la coriandre, de la salade et tout un échantillon de plants utilisés pour la cuisine. Il y a même une vieille bassine en alu occupée par des poissons rouges. Pour tout vous dire, je suis sous le charme.
Les maîtres des lieux nous reçoivent très aimablement. Ils nous offrent le couvert. Bien que légèrement à l’étroit dans une petite pièce au plafond bas, nous nous casons autour de la table ronde déjà bien remplie de boissons diverses et d’amuse-gueule. Les mets préparés par leur soin sont d’une délicatesse absolue. Tout est parfait! Mais qui trône au dessus de notre tête sur un des murs, un cadre notre cher président Jacques Chirac qui apparemment avait du passé par ces hôtes là . Et quelle fierté fut pour le maître des lieux de nous faire partager cet évènement!
Et c’est dans une franche rigolade que nous prenons congé de ce merveilleux couple d’un certain âge, en les remerciant très chaleureusement pour ce festin et pour leur généreuse hospitalité. Nous retrouvons notre chauffeur de pousse-pousse et nous refaisons notre trajet en sens inverse tout en croisant d’autre touristes, causant un léger embouteillage de pousse-pousse au milieu des ruelles. Nous étions tous très émus de cette interlude privilégié et partagé avec cette population qui vit dans une certaine précarité. Nous découvrions la vraie Chine celle que nous voulions voir.

All other articles by  the author   Viviane Garrel

  1. Le Temple Shaolin
  2.  XI’AN ville chargée d’histoires.
  3. L’Armée en terre cuite de QIN SHIHUANGDI
  4. L’armée en terre cuite des Qin.
  5. Beijing , et sa grande mutation Voyage & Le Temple du Ciel
  6. La Cité Interdite
  7. La place Tian An Men à Beijing.
  8. La Voix des Esprits ou Voix Sacrée à Beijng.
  9. Le tombeau Ming de Changling à Beijing
  10. Les cloisonnés de Beijing
  11. La Grande Muraille à Beijing
  12. Voyage & Le Temple du Ciel
  13. Luoyang , une ville nouvelle en pleine évolution.
  14. Les grottes de Longmen
  15. Entre Dengfeng et Shanghaï , la campagne besogneuse rurale .
  16. Entre Dengfeng et Shanghaï , la campagne besogneuse rurale .
  17. Le jardin du maître des filets 苏州网狮园
  18. Voyage & Les canaux de Luzhi et Suzhou.
  19. Voyages & SHANG HAI
  20. Culture & La carpe
  21. Voiyage en Chine & LES BRONZES EN CHINE

Voiyage en Chine & LES BRONZES EN CHINE

11

LES BRONZES EN CHINE


Artcile and photos by   Viviane Garrel

 

Lors de notre périple en Chine, j’ai été fortement impressionnée et subjuguée par toutes les sculptures en Bronze.
Le plus étonnant est la confection de vases « cloisonnés ». Sur le vase en bronze est déposé du fil en laiton formant des motifs , le plus souvent floraux, qui sera ensuite rempli d’émail. Après cuisson, le vase est poli et le résultat est vraiment époustouflant de beauté.
Mais notre étonnement ne s’arrête pas là. Durant notre visite de la Cité Interdite, nous avons eu droit à une grande diversité d’objets en Bronze. Les Lions Impériaux, en bronze doré devant l’enceinte réservée aux femmes, trônent majestueusement devant les pavillons. Ces lions datent de l’époque Qing, et symbolisent le Pouvoir et la fertilité. Les vasques de réserve d’eau en bronze doré servaient surtout pour éteindre les incendies, puisque tous les bâtiments étaient en bois. Les brûle-parfum très imposants servaient à embaumer les lieux. La fine sculpture de la Cigogne et la très belle statue de la Tortue sont les symboles de la fidélité et de l’immortalité.
Tout au long de notre voyage, de Beijing à Xi’An, à Shanghaï, les sculptures en bronze reflètent la grande maîtrise de ce matériau depuis des siècles par les Chinois. Ces oeuvres d’art furent aussi bien utilitaires que décoratifs et témoignent de l’esprit créatif et de la remarquable maîtrise technique des bronziers chinois au cours de l’âge du bronze . Au musée de Shanghaï, nous remarquons la série de cloches Bo, des ustensiles de cuisson, chaudron Ding, richement décorés qui attirent notre admiration.

 

-5ccdd5a5-07b8-4095-9356-657fac10c662 copie

All other articles by  the author   Viviane Garrel

  1. Le Temple Shaolin
  2.  XI’AN ville chargée d’histoires.
  3. L’Armée en terre cuite de QIN SHIHUANGDI
  4. L’armée en terre cuite des Qin.
  5. Beijing , et sa grande mutation Voyage & Le Temple du Ciel
  6. La Cité Interdite
  7. La place Tian An Men à Beijing.
  8. La Voix des Esprits ou Voix Sacrée à Beijng.
  9. Le tombeau Ming de Changling à Beijing
  10. Les cloisonnés de Beijing
  11. La Grande Muraille à Beijing
  12. Voyage & Le Temple du Ciel
  13. Luoyang , une ville nouvelle en pleine évolution.
  14. Les grottes de Longmen
  15. Entre Dengfeng et Shanghaï , la campagne besogneuse rurale .
  16. Entre Dengfeng et Shanghaï , la campagne besogneuse rurale .
  17. Le jardin du maître des filets 苏州网狮园
  18. Voyage & Les canaux de Luzhi et Suzhou.
  19. Voyages & SHANG HAI
  20. Culture & La carpe