Vidéos & L’art du thé

Vidéos & L’art du thé


 

IMG_6787

 

La Chine est connue comme le pays du thé, pas seulement parce qu’elle en est le berceau, mais aussi parce que les chinois considèrent le thé comme un élément sacré, pour communiquer avec le ciel et la terre.

Chemin vers le thé

La Chine est connue comme le pays du thé, pas seulement parce qu’elle en est le berceau, mais aussi parce que les chinois considèrent le thé comme un élément sacré, pour communiquer avec le ciel et la terre. –Chemin vers le thé Le thé est très répandu en Chine et la culture du thé est omniprésente. Si vous entrez dans un restaurant, il doit y avoir une tasse de thé sur la table. Les salons de thé sont par ailleurs très prisés, et sont l’occasion, outre de boire du thé, de voir des amis que l’on a pas vu depuis longtemps, ou de se détendre en jouant au mah-jong,… Cependant la démocratisation de ces petits salons a éclipsé quelque peu l’élégance et le raffinement qui entouraient jadis la cérémonie du thé. Le thé séculaire a néanmoins pénétré l’esprit de la société chinoise et marqué l’apogée de la culture de ce pays. « Le produit du thé 茶之品 », « la rime du thé 茶之韵», « la vertu du thé 茶之德» et « le goût du thé 茶之味 » ne se sont d’ailleurs jamais éteints jusqu’à présent.

Le jeudi 29 novembre, une cérémonie de démonstration a été organisée par les étudiantes Domingas Fernandes (L2) et Qiu Lujiao (L1), lors de l’Atelier afterwork franco-chinois à l’Université de Grenoble Alpes, avec en invité Images de France & Images de Chine. Trois spécialistes nous ont présenté l’art du thé en Chine : Domingas Fernandes, portugaise passionnée de la culture du thé, Qiu Lujiao, créatrice de Chemin vers le thé, et Lai Qiannan, commerçante du thé « Le puits de dragon ».

 

 

路娇茶Chemin vers le thé

Chemin vers le thé nous a présenté six types du thé différents :

Selon les procédés de fabrication du thé en Chine, il en existe six sortes présentant des goûts variés, même si parfois on en compte une 7eme, le thé fleuri, qui est très populaire chez les jeunes chinois : Le thé vert, non-fermenté, conserve mieux la fraîcheur des feuilles ; Le thé blanc, légèrement fermenté, conserve les riches éléments médicinaux ; Le thé jaune, faiblement fermenté aussi, est plus doux que le thé vert ; Le thé oolong est un thé partiellement fermenté, ses goûts et arômes varient beaucoup ; Le thé noir, post-fermenté, est très agréable à boire après un repas copieux, car il est très efficace pour faciliter la digestion et favoriser l’élimination des graisse alimentaires ; Le thé rouge, qui fait l’objet d’une fermentation totale, offre des subtils arômes parfumés et enchanteurs.

Ensuite Qiu Lujiao a montré comment faire le thé et fait déguster du thé fleuri.

Passionnée de la culture chinoise du thé: Domingas Fernandes

Grande amatrice de la culture chinoise du thé, Domingas Fernandes a présenté le thé blanc, le thé Kung-Fu, en utilisant le bol spécial « 盖碗gàiwǎn » (bol à couvercle), qui est une tasse chinoise à couvercle servant pour les infusions et la consommation de thé. Elle a expliqué le sens du bol à couvercle et du plateau (le couvercle signifie le ciel, le bol les hommes et le plateau la terre), et présenté un service à thé chinois.

Elle a également présenté la légende de Shennong et l’histoire du « dieu du thé » Lu Yu. Les études sur le thé, l’art du thé et les cérémonies du thé de Lu Yu, en particulier les «classiques du thé» (ou la bible du thé), ont eu une influence considérable sur la culture du thé en Chine. A la fin elle a fait goûter le thé blanc.

 

Le puits du dragon : Lai Qiannan

Le thé chinois, comme le vin français, est très varié. Venant de Hangzhou, Lai Qiannan nous a présenté le thé « Long Jing » (le puits du dragon), dont la célébrité a dépassé les frontières de la Chine en raison de ses particularités, liées à la période solaire “节气jieqi ». Les 24 périodes de l’année solaire marquent les changements du climat

Selon les périodes solaires, Long Jing est divisé en plusieurs types: « 雨前» (avant la pluie), c’est-à-dire avant la fête Qing Ming (fête des morts) ; le 5 Avril de chaque année, particulièrement précieux car le meilleur; enfin vient le « 明前 Ming Qian », après avril, mais est moins bon.
Le dieu du thé Lu Yu a dit « 羽啜苦咽甘,茶也 », manger l’amer et avaler le sucre, c’est le thé. Mais c’est aussi la vie.


Vidéo:

 


Un grand remerciement:

IMG_6806

Merci de votre soutien à la cérémonie du thé franco-chinoise de l’Atelier afterwork à l’Université de Grenoble-Alpes, le prochain échange aura lieu en janvier.

 


END

Organisation:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Collaboration:

 

Expression idiomatique: La bécasse et la palourde

La bécasse et la palourde

 


Une palourde se trouvait dans une rivière, à son aise grande ouverte au soleil. Cependant, un oiseau d’eau à la recherche de nourriture l’aperçut.

2
La sauvagine la survola et utilisa sa bouche pointue pour becqueter sa chair et voulut la manger. La palourde se referma immédiatement et ne se relâcha pas. Le bec de la sauvagine se trouva pincé étroitement par la palourde si bien qu’elle ne pouvait plus bouger. Elle pensait: « Il ne pleuvra pas aujourd’hui, il ne pleuvra pas demain, vous allez devenir une palourde morte. » La palourde pensait également: « Je ne vous laisserai pas partir aujourd’hui, je ne vous laisserai pas partir demain, vous deviendrez un oiseau mort. » Les deux continuèrent ainsi et personne ne lâcha prise. Peu de temps après, les deux furent attrapés par un pêcheur qui passait par là.

1

C’est une histoire datant de l’ancienne période des Royaumes Combattants Chinois. À ce moment-là, le royaume de Zhao planifiait l’attaque de celui de Yan. Une personne nommée Su Dai alla voir le roi de Zhao et utilisa cette histoire pour le convaincre d’y renoncer.

3.jpg
Le royaume Zhao et le royaume Yan étant tous deux de petits royaumes, s’ils persistent à lutter l’un contre l’autre, ils seront finalement éliminés par le royaume Qin, qui est beaucoup plus fort qu’eux. Lorsque le roi Zhao entendit ces paroles de bon sens, il décida de renoncer à attaquer le royaume Yan. Cette histoire est depuis devenue un idiome appelé « 鹬蚌相争,渔翁得利 » Quand la bécasse et la palourde décident de se quereller, c’est le pêcheur qui en tire profit.

Zhang Qian

Zhang Qian


 

0

Zhang Qian (张骞 Zhāng Qiān ), fut un explorateur et envoyé impérial chinois du IIe siècle av. J.-C., à l’époque de la dynastie Han.  Il fut le premier diplomate officiel à ramener des informations fiables d’Asie centrale à la cour de l’empereur Han, Wudi le « Guerrier » (-141 – -87). Il joua un important rôle de pionnier dans la colonisation et la conquête par la Chine de la région appelée aujourd’hui Xinjiang. Les voyages de Zhang Qian sont aujourd’hui étroitement associés avec l’histoire de la Route de la soie.