L’empereur Jaune: Houang-ti (Huangdi)

L’empereur Jaune: Houang-ti

 & 黄帝(Huangdi)


 

1

L’Empereur Jaune (黄帝 Huáng Dì)   est  l’un des cinq empereurs légendaires de Chine, Patron des alchimistes, des médecins et des devins,  il est l’un des pères du taoïsme et  selon la tradition chinoise un souverain civilisateur de la haute antiquité qui aurait régné de 2697 à 2597 av. J.-C. ou de 2698 à 2598 av. J.-C.

3

Mythologique:

La naissance de l’empereur est miraculeuse: sa mère Fubao, fécondée par un éclair sorti de la Grande Ourse, porte l’enfant pendant vingt- cinq mois. Dès qu’il vient au monde, il est divinement doué. Il sait parler dès les premières jours.
Les spécialistes modernes tendent aussi à penser qu’à l’origine du Huangdi historique et du dieu taoïste qui émerge entre les Royaumes combattants et les Han, se trouve une figure surnaturelle plus ancienne.

8

Il aurait représenté la pluie et les nuages, alors que Chiyou 蚩尤 ( Chī Yóu )  ou Yandi(炎帝 ; pingyin : yándì)dieu du feu , ses adversaires historiques, auraient représenté le feu et la sécheresse.

7

Chiyou 蚩尤 ( Chī Yóu ) est un personnage mythique de l’antiquité chinoise, chef des Jiuli et adversaire redoutable de Huangdi et Yandi. Il était aussi un dieu de la guerre. Certains en font un descendant de Shennong.)

9

Yandi(炎帝 ; pingyin : yándì)dieu du feu, est un souverain mythique de l’antiquité chinoise. Il est considéré avec Huangdi  comme l’ancêtre des Huaxia (华夏) en qui se reconnaissent les Chinois Han. Il est souvent identifié avec Shennong, ou considéré comme un de ses descendants

Il est un dieu de l’inframonde, associé aux sources jaunes. Un mythe “Shang” mentionne la lutte de leurs ancêtres sous la forme d’astres et d’oiseaux associés à l’Est et au dieu Shangdi contre des adversaires liés à l’Ouest, au monde souterrain et aux dragons ; ces adversaires mythologiques seraient devenus dans la tradition une dynastie historique, les Xia.

4

Houang-ti est l’archétype du souverain. Il manie la lance et le bouclier, dresse les bêtes sauvages, et s’en sert pour soumettre les seigneurs de son entourage. Il fabrique un tambour qui s’entend au loin et impose le respect à tout l’empire.

2

Houang-ti est fondateur de civilisation, patron de l’alchimie, de la sexualité et de la médecine – il aurait écrit le livre de médecine appelé « livre de Houant-ti », (médecine générale de L’empereur jaune) ou , plus simplement, Nei Ching. Le Huangdi Nei Jing (黄帝内经) est le plus ancien ouvrage de médecine chinoise traditionnelle. Il se divise en deux parties : le Su Wen et le Ling Shu. 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :