Pékin te souhaite la bienvenue

北京欢迎你

Beijing huanying ni


Bienvenue à Pékin


 

Conaissez-vous bien le Pékin? Aujourd’hui nous vous présenterons une chanson  officielle d’accueil à Pékin. C’est une chanson pour les  Jeux olympiques d’été de 2008 .

    Pour  ces jeux olympiques, il y a cinq fuwa(福娃) qui s’appellent : Beibei (贝贝, bèibèi), jingjing (晶晶, jīngjīng), huanhuan (欢欢, huānhuān), yingying (迎迎, yíngyíng), et nini (妮妮, nīnī). « Beijing huanying ni » est également l’homonyme de ces  cinq fuwa (福娃).

1

 

      (vidéo vient de youtube)

Traduction en français:

Acceuillir la nouvelle matinée , amener de la frais
L’atmosphère est changée , mais la sympathie est restée,pleine d’amitié au thé parfumé
Ma porte et mes bras sont ouverts pour vous acceuillir,
Après s’être embrassés on se comprendra sans mot dire , vous vous plairez ici
Quelle que soit la distance , vous êtes tous sont invité, sans façon !
Prendre un rendez-vous ensemble, vous êtes bienvenus
Dans mon jardin il y a des rhodeas qui racontent des légendes
Semé dans la terre traditionnel , pour vous donner un souvenir à garder
Inconnu ou famillier , vous êtes tous des invités,sans façon !
Que vous soyez venu souvent ou pas , on aura beaucoup de chose à se dire
Pekin vous acceuille et crée un nouveau monde pour vous
Charmant, vivant ,et plein de dynamisme
Bienvenu à Pekin,nous partageons l’air frais sous le soleil
Vous renouvelerez le record sur la terre jaune
Ma porte est toujours ouverts pour abriter le ciel et la terre .
Le sourir de la jeunesse s’ouvre petit à petit pour acceuillir cette date
Sous le ciel et sur la terre , tous sont amies , sans façon !
Un paysage poétique souri pour vous acceuillir
Pekin vous acceuille comme une music pour toucher votre coeur
Allon-nous , nous forcer à nous dépasser nous même
Bienvenue à Pekin, rêvez, tout le monde est incroyable
Soyez courageux, vous aurrez des miracles
Bienvenu à Pekin , 

Paroles en chinois:

yíng jiē lìng yī gè chén xī dài lái quán xīn kōng qì
qì xī gǎi biàn qíng wèi bù biàn chá xiāng piāo mǎn qíng yì
wǒ jiā dà mén cháng dǎ kāi kāi fàng huái bào děng nǐ
yōng bào guò jiù yǒu le mò qì nǐ huì ài shàng zhè lǐ
bù guǎn yuǎn jìn dōu shì kè rén qǐng bù yòng kè qì
xiàng yuē hǎo le zài yī qǐ wǒ men huān yíng nǐ

wǒ jiā zhǒng zhe wàn nián qīng kāi fàng měi duàn chuán qí
wéi chuán tǒng de tǔ rǎng bō zhǒng wéi nǐ liú xià huí yì
mò shēng shú xī dōu shì kè rén qǐng bù yòng jū lǐ
dì jǐ cì lái méi guān xì yǒu tài duō huà tí

běi jīng huān yíng nǐ wéi nǐ kāi tiān pì dì
liú dòng zhōng de mèi lì chōng mǎn zhe cháo qì
běi jīng huān yíng nǐ zài tài yáng xià fèn xiǎng hū xī
zài huáng tǔ dì shuā xīn chéng jì

wǒ jiā dà mén cháng dǎ kāi kāi huái róng nà tiān dì
suì yuè zhàn fàng qīng chūn xiào róng yíng jiē zhè gè rì qī
tiān dà dì dà dōu shì péng yǒu qǐng bù yòng kè qì
huà yì shī qíng dài xiào yì zhī wéi děng dài nǐ

běi jīng huān yíng nǐ xiàng yīn lè gǎn dòng nǐ
ràng wǒ men dōu jiā yóu qù chāo yuè zì jǐ
běi jīng huān yíng nǐ yǒu mèng xiǎng shuí dōu le bù qǐ
yǒu yǒng qì jiù huì yǒu qí jì

běi jīng huān yíng nǐ wéi nǐ kāi tiān pì dì
liú dòng zhōng de mèi lì chōng mǎn zhe cháo qì
běi jīng huān yíng nǐ zài tài yáng xià fèn xiǎng hū xī
zài huáng tǔ dì shuā xīn chéng jì

běi jīng huān yíng nǐ xiàng yīn lè gǎn dòng nǐ
ràng wǒ men dōu jiā yóu qù chāo yuè zì jǐ
běi jīng huān yíng nǐ yǒu mèng xiǎng shuí dōu le bù qǐ
yǒu yǒng qì jiù huì yǒu qí jì

běi jīng huān yíng nǐ ya

wǒ jiā dà mén cháng dǎ kāi kāi fàng huái bào děng nǐ
yōng bào guò jiù yǒu le mò qì nǐ huì ài shàng zhè lǐ
huáng dà wěi :bù guǎn yuǎn jìn dōu shì kè rén qǐng bù yòng kè qì
chén kūn :xiàng yuē hǎo le zài yī qǐ wǒ men huān yíng nǐ

běi jīng huān yíng nǐ wéi nǐ kāi tiān pì dì
liú dòng zhōng de mèi lì chōng mǎn zhe cháo qì
běi jīng huān yíng nǐ zài tài yáng xià fèn xiǎng hū xī
zài huáng tǔ dì shuā xīn chéng jì

wǒ jiā dà mén cháng dǎ kāi kāi huái róng nà tiān dì
suì yuè zhàn fàng qīng chūn xiào róng yíng jiē zhè gè rì qī
tiān dà dì dà dōu shì péng yǒu qǐng bù yòng kè qì
huà yì shī qíng dài xiào yì zhī wéi děng dài nǐ

běi jīng huān yíng nǐ xiàng yīn lè gǎn dòng nǐ
ràng wǒ men dōu jiā yóu qù chāo yuè zì jǐ
běi jīng huān yíng nǐ yǒu mèng xiǎng shuí dōu le bù qǐ
yǒu yǒng qì jiù huì yǒu qí jì

běi jīng huān yíng nǐ wéi nǐ kāi tiān pì dì
liú dòng zhōng de mèi lì chōng mǎn zhe cháo qì
běi jīng huān yíng nǐ zài tài yáng xià fèn xiǎng hū xī
zài huáng tǔ dì shuā xīn chéng jì

běi jīng huān yíng nǐ xiàng yīn lè gǎn dòng nǐ
ràng wǒ men dōu jiā yóu qù chāo yuè zì jǐ
běi jīng huān yíng nǐ yǒu mèng xiǎng shuí dōu le bù qǐ
yǒu yǒng qì jiù huì yǒu qí jì

běi jīng huān yíng nǐ yǒu mèng xiǎng shuí dōu le bù qǐ
yǒu yǒng qì jiù huì yǒu qí jì
běi jīng huān yíng nǐ yǒu mèng xiǎng shuí dōu le bù qǐ
yǒu yǒng qì jiù huì yǒu qí jì

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :