Film & Vingt-deux ( les femmes de réconfort)

06

Film & Vingt-deux ( les femmes de réconfort)


08

 

 

Les gens ne peuvent jamais être plus profondément touchés par quelqu’un ou quelquechose que si on l’avait vécu soi-même.

Le 14 août 2017 est la journée mondiale des femmes de réconfort.

 

 

04

En juin 2012, le réalisateur Guo Ke lit un article intitulé « une femme de réconfort chinoise a donné naissance à un enfant japonais » suite à un viol commis par des soldats japonais pendant l’occupation pendant la seconde guerre mondiale. Il décide alors de tourner un film documentaire sur les « femmes de réconfort » chinoises survivantes, nommé « trente-deux ».

 

L’histoire est celle de Wei Shaolan. :

 

01

En octobre 1944, la Onzième armée de terre du Japon encercle Guilin, ville de la province de Gungxi. Wei Shaolan, âgée de 24 ans, est emmenée sur un véhicule militaire avec beaucoup d’autres femmes…


Selon son souvenir douloureux, elle n’ose ni regarder, ni compter combien de femmes sont traînées. Elles sont ensuite enfermées dans une maison, puis être violées jours et nuits par les japonais.

 

 

03

 

Après plus de trois mois, Wei Shaolan échappe aux « stations de réconfort ». Au bout de deux jours et deux nuits, elle parvient à rentrer chez elle. Malheureusement elle découvre qu’elle est enceinte.

L’enfant nait le 13 juillet 1945: c’est un garçon, nommé: 罗善学 Luo shanxue.

Cependant il n’a jamais pu se marier ensuite, aucune femme chinoise ayant accepté de l’épouser en raison de son sang à moitié japonais.

Lorsque les japonais ont envahi la Chine, ils ont enrolé de force 200.000 « femmes de réconfort ». En 2013, seulement 32 d’entre elles étaient encore vivantes, d’où le titre du film « Trente-deux » .
Mais alors que le réalisateur Guo Ke est prêt à transformer cette histoire en court-métrage documentaire, il découvre que les femmes de réconfort ne sont plus que vingt-deux. Donc il a nommé ce film « Vingt-deux ».

Ce film est le premier à obtenir la permission de projection en Chine sur le sujet des « femmes de réconfort » .

Les « femmes de réconfort » représentent une page douloureuse de l’histoire du peuple chinois. Sur les « vingt-deux » femmes du film, il n’en reste aujourd’hui plus que huit.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :