Un des quatre livres extraordinaires de la littérature chinoise:L’Histoire des Trois Royaumes

Un des quatre livres extraordinaires de la littérature chinoise:

L’Histoire des Trois Royaumes

 


        Les Quatre livres extraordinaires (四大奇书) font partie des romans les plus longs et les plus anciens et sont considérés comme l’apogée des romans classiques de la Chine. Ils sont considérés comme les plus grands classiques du roman chinois et les plus importants succès de la littérature romantique et de la culture traditionnelle chinoise  influençant la création de nombreux histoires, jeux, films et d’autres formes de divertissement .

Ces quatre chefs-d’œuvre littéraires ont profondément influencé la culture chinoise  et ont acquis une énorme popularité auprès des personnalités des divers milieux de la société chinoise, que ce soit dans les temps passés ou dans les temps contemporains et ont profondément influencé la culture chinoise ainsi que le reste de l’Asie de l’est : opéras, séries télévisées, films ou encore jeux vidéo sont nés en s’inspirant des riches intrigues des quatre livres extraordinaires qui sont devenus en fait quatre miroirs qui reflètent certaines particularités idéologiques, culturelles et psychologiques des Chinois.



       Ce sont par ordre chronologique : « Histoire des Trois Royaumes » (三国演义) (XIVe siècle) ; « Au bord de l’eau » (水浒传) (entre le milieu du XIIIe siècle et le XVe siècle ) ; « Le Voyage en Occident » (西游记) (XVIe siècle) ; et « Le Rêve dans le pavillon rouge » (紅楼梦) (XVIIIe siècle).

  • L’Histoire des Trois Royaumes (三国演义:Sānguózhì yǎnyì).

2.png

 

C’est un roman historique chinois sur la fin de la dynastie Han et la période des Trois Royaumes, 220-265. Écrit par Luo Guanzhong au XIVe siècle. Les trois royaumes en question sont ceux de Wei (魏), Shu (蜀) et Wu (吳).

3

       L’« Histoire des Trois royaumes » traduit la volonté de la nation chinoise d’unifier tout le pays ainsi que son aspiration à un monde stable et tranquille.La réunification est le désir commun de tous les Chinois et elle est enracinée dans leur for intérieur et coule dans leur sang. Cela se passe ainsi depuis des millénaires et il ne changera jamais jusqu’à l’éternité.

      Il fait preuve d’un esprit héroïque, alors que les personnages dans l’« Histoire des Trois royaumes » montrent plutôt leur sentiment national. Cet ouvrage se soucie peu de la vie quotidienne, des rapports familiaux ainsi que de la moralité et de l’éthique.

Prenons quelques exemples du personnages principals dans ce chefd’oeuvre.

 

1.Des personnages principals du WEI:

 

5

(l’image du général: caocao)

 Cao Cao (曹操:155 à Bozhou – 15 mars 220 à Luoyang)  , de son prénom social Mengde (孟德, Mèngdé), était un seigneur de guerre, écrivain et poète de la fin de la dynastie Han en Chine antique.Il est ancien Premier ministre devenu roi de Wei, y est dépeint comme un personnage machiavélique mettant son esprit stratégique au service de son ambition démesurée. Surnommé le « Héros du chaos », il est l’auteur de nombreux livres portant sur la stratégie et la tactique militaire et est l’un des commentateurs traditionnels de L’Art de la guerre de Sun Zi.

 

04.png

(l’image : caozhi)

Cao Zhi (曹植) (192 – 232), qui avait pour prénom de lettré Zijian (子建), était un poète chinois de l’époque des Trois Royaumes. Il est avec son père, le seigneur de guerre Cao Cao, et son frère aîné, l’empereur Cao Pi, la figure de proue du style poétique antique dit Ji’an. Il était passé maître dans les poèmes pentasyllabiques (5 caractères par vers) et fut considéré comme le plus grand poète de son époque. Son œuvre la plus connue aujourd’hui est sans doute le fu d’amour intitulé La Déesse de la rivière Luo (洛神賦), qui fut repris de Song Yu.

05.png

(l’image : caopi)

Cao Pi (chinois 曹丕), né en 187, mort le 29 juin 226, est le fondateur de la dynastie Wei. Il est aussi un écrivain, auteur d’un texte d’esthétique littéraire, Essai sur la littérature (論文, lun wen), et un poète.Il est le second fils de Cao Cao.

 

06

(l’image : zhenji)

Zhen Ji ou Zhen Luo (182/183–221) .Elle devient la première femme de Cao Pi et l’Impératrice du Wei.

Cao Pi entre dans le château de Yuan Shao après la bataille de Guandu pour satisfaire sa soif de tuer. Puis il rentre dans une chambre dans laquelle se trouvaient cette femme pleurait (Zhen Ji) . Cao Pi se dirige alors vers elle et brandit son épée. Pourtant, il s’arrête net et a une illumination lui révélant que cette femme allait donner la vie… À ce moment il dit à Zhen Ji qu’il la protégera, et dès qu’il vit sa beauté, il lui demande de l’épouser.

 

2.Des personnages principals du SHU:

03.png

(l’image : Zhuge Liang)

Zhuge Liang ( 诸葛亮  né en 181 et mort le 23 août 234), parfois orthographié Tchou-kö Lieang, était un célèbre stratège chinois et, avec Sima Yi et Zhou Yu, l’un des plus brillants tacticiens de l’époque des Trois Royaumes. Il s’allia à Liu Bei et en tant que Premier ministre des Shu, mena cinq invasions du royaume de Wei dans le but de restaurer la dynastie Han.

     Le nom de Zhuge Liang est devenu légendaire et synonyme en Chine d’intelligence et d’esprit. Marquis de Wu, il est souvent fait référence à lui sous son prénom social de « Kongming » (孔明 :Kǒngmíng ) ou sous son surnom taoïste de « Dragon accroupi » ( 卧龙 :Wòlóng ).

7

(l’image: Liu Bei )

Liu Bei ( 刘备161 – 222/21 juin 223) ou Lieou Pei  était un puissant seigneur chinois de la fin de la dynastie Han et du début de la période des Trois Royaumes. Son prénom social était Xuande (玄德, Xuándé). Il est le frère d’armes de Guan Yu et de Zhang Fei. Il fonda avec l’aide du stratège Zhuge Liang le royaume de Shu dont il se proclama empereur en 221, établissant l’éphémère dynastie des Shu-Han. Il fut immortalisé dans le roman Histoire des Trois Royaumes où il est dépeint comme un monarque vertueux, empli des valeurs confucéennes.

 

8

(l’image: guanyu)

Guan Yu (关羽:160/162 – Octobre 219/220), ou Kouan Yu,qui avait pris comme prénom usuel Yunchang( 云长), et qu’on mentionne souvent sous le nom de Guan Gong (关公: Seigneur Guan), était un général chinois de la fin de la dynastie Han et du début de la période des Trois Royaumes.

Il servit sous les ordres de Liu Bei, le fondateur du royaume de Shu, dont il est le frère d’arme avec Zhang Fei, et aurait été un des cinq « généraux tigres », avec Huang Zhong, Ma Chao, Zhang Fei et Zhao Yun, bien qu’on ignore s’il a effectivement porté ce titre, réputé de son vivant guerrier invincible.Il a été immortalisé dans le roman des Trois Royaumes, où il est dépeint comme un guerrier loyal et honorable capable d’exploits surhumains.

 Il est toujours révéré de nos jours en Chine, aussi bien par les taoïstes que par les bouddhistes. Il est particulièrement populaire à Hong-Kong comme dieu de la guerre, des hommes d’affaires et des policiers. On le représente traditionnellement comme un géant à face rouge (symbolisant la loyauté et la droiture) avec une très longue barbe et portant un guandao (une arme d’hast à hampe moyenne de l’époque des Song) .

9.png

(l’image: zhangfei)

Zhang Fei (张飞, 167/168 – Juillet 221) ,avait pour surnom social Yide (益德, Yìdé) est un général chinois de la fin de la dynastie des Han et du début de la période des Trois Royaumes . Son visage est en tout noir. Il servit sous les ordres de Liu Bei, dont il est le frère d’armes avec Guan Yu, le fondateur de la dynastie Shu.Son personnage fut immortalisé dans le roman Histoire des Trois Royaumes où il est dépeint comme un guerrier presque invincible, mais trop porté sur l’alcool et tête brûlée.

0.png

(l’image: zhao yun)

Zhao Yun (mort 229 [1]), avait pour prénom social Zilong, était un général militaire qui a vécu dans la fin de la dynastie Han de l’Est et au début de la période des Trois Royaumes.Dans le roman historique des Trois Royaumes ,  il a été salué comme un membre des Cinq Tigre généraux sous Liu Bei.

 

 

3.Des personnages principals du WU:

 

01.png

(l’image: zhou yu)

Zhou Yu (周瑜,175 – 210) ,, avait pour prénom social Gongjin (公瑾). Il est également connu pour être très beau.C’était un stratège militaire chinois de la fin de la dynastie Han et du début de la période des Trois Royaumes. Il était le frère d’armes de Sun Ce, fondateur du royaume de Wu, et servit ensuite le frère de celui-ci, Sun Quan. Il est considéré comme le principal artisan de la victoire de la Bataille de la Falaise rouge (208) qui opposa la coalition Shu/Wu à Cao Cao et qui obligera ce dernier à renoncer à unifier la Chine. Son personnage a été immortalisé dans le roman Histoire des Trois Royaumes et dans de nombreux opéras.

09

(l’image: xiao qiao)

Xiao Qiao (小乔) (entre 176 et 187 – 213/222) était la femme de Zhou Yu .Sa sœur Da Qiao et elle furent surnommées par les gens les « deux Qiao » en raison de leur grande beauté. Elles étaient considérées comme les femmes les plus belles du monde, à l’époque. Elles étaient célèbres dans toute la Chine.

00

(l’image: sun quan)

Sun Quan (孙权5 juillet 182 – 11 mai 252), de son prénom social Zhongmou (仲謀), était un seigneur de guerre chinois à l’époque de la fin de la dynastie Han et premier empereur de la dynastie des Wu occidentaux lors du début de la période des Trois Royaumes.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :