La vision d’une chinoise lors de l’épidémie en France

La vision d’une chinoise lors de l’épidémie en France


Auteure : MM

Au cours des deux derniers mois, la France a été confinée, à l’instar de nombreux autres pays. Il y a eu des dons de matériel médical à travers le monde. Certaines personnes ont poursuivi leur travail malgré le virus. Certaines personnes ont pu profiter du réconfort de leur famille. Li Man, une Chinoise vivant à Paris, est généralement occupée au travail, mais pendant ce temps, elle s’est arrêtée et a observé ses voisins et à été émue. L’amour dans la vie est partout, et il est important d’avoir des yeux qui le découvre.
MM :  J’ai voulu faire cette série de dessins parce que pendant le confinement, isolée à la maison, j’étais assise sur le bord de la fenêtre tous les jours et alors que je n’avais rien à faire, j’ai jeté un coup d’œil en dehors. Après un long moment, j’ai senti que les familles en face étaient pleines d’humanité. J’ai été touchée, et j’ai décidé de les dessiner.

 

11121314151617191820


En chinois :

12345678910

 

Pendant ces 2 mois, lorsque les gens passaient sur la route, il y avait moins de sourires et de salutations en raison de la distanciation entre les gens. Il y avait tout de même des commentaires top : des messages pour les infirmières,…
En voyant l’émotion décrite dans cette série de photos, moi je trouvé la paix dans mon coeur.
Et vous? Quelles émotions avez-vous ressenties pendant l’épidémie?
What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :