Poète de la Chine, Lu You

Poète de la Chine, Lu You


6_s

Lu You a vécu de 1125 à 1210, c’est à dire à la charnière entre les Song du nord. Il naît le treizième jour du onzième mois de 1125, dans une jonque navigant sur la Huai, au coeur d’une violente tempête. Son père , vice-commissaire des Prévisions du transport de la région sud de la Huai, se rendait à la capitale, Kaifeng , pour une audience impériale.

Peu après ,Les  Jurchen de Mandchourie envahissent le nord de la Chine et s’emparent de la capitale l’année suivante. L’empereur fuit avec la cour en direction de Hangzhou, rebaptisée Lin’an . Il y installe une nouvelle dynastie des Song (les Song du sud) et signe un traité reconnaissant la souveraineté des Jurchen, qui fondent la dynastie des Jin, auxquels il versera un tribut annuel en échange de sa survie.

Lu you reçoit l’éducation d’un fils de lettré , profite des collections d livres de son père.

5

A l’âge de 20 ans, il se marie avec sa cousine Tang Wan.  Mais sa mère ne supporte pas cette bru et force son fils à divorcer. Lu You aimera cette épouse jusqu’à la fin de sa vie.
2

À 29 ans , Lu You réussit aux examens impériaux et devient mandarin, mais ses idées ,peu appréciées à la cour, lui valent une succession de postes insignifiants, qui le conduisent au Fujian, puis dans la ville de ses ancêtres, Shanyin. En 1162, l’empereur Xiaozong,favorable à la reconquête du nord aus depends de Jin, l’appelle à la cour. Mais sa franchise et ses attaques incessantes contre certains ministres le renvoient loin du centre de décision, près du lac Dongting, puis au Guizhou et enfin au Sichuan, poste qu’il ressent comme un exile. Il rencontre Wang Yan,commissaire de la propagande, puis Fan zhengda, poète nommé gouverneur, avec lequel il entretient des relations très suivies. Mais son franc-parler lui vaut de nouvelles réprimandes , si bien qu’il reste à Chengdu de 1176 à 1178 sans fonctions officielles. Il est alors nommé commissaire pour le thé à Fuzhou, mais dès 1180, il est  à nouveau puni et renvoyé à Shanyin. Magistrat à Yangzhou en 1186, il fait valoir ses droits à la retraite en 1188, mais la cour le rappelle en 1189 pour travailler au Bureau des rites. Ses poèmes déplaisent , il repart dès 1190 pour Shanyin où il se découvre des talents de cultivateur. Il est appelé à nouveau dans la capitale en 1202 pour participer à la rédaction de l’histoire de la dynastie. Il retourne ensuite chez lui, où il meurt en 1210, à l’âge de 84 ans.

Il suffira de se souvenir que Lu You a écrit des si et des ci, puis de se laisser entraîner par les images que la vie d’un mandarin résistant a inspirées au poète Lu You.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :