Voyage & Le Temple Shaolin

Le Temple Shaolin


Article by Viviane Garrel

 

Nous quittons Luoyang (洛阳) en pleine effervescence matinale pour Dengfeng (登封). Nous empruntons l’autoroute , toute récente, où la circulation est vraiment très fluide. Exceptés quelques camions « croulant » sous leur chargement bien plus supérieur qu’il ne le faudrait, et quelques voitures, nous avons l’impression d’être privilégiés en circulant au milieu d’une campagne recouverte de brume.

Au bout d’une bonne heure et demie de route, nous approchons d’un village: Deng Feng. Je précise village, car après toutes les grandes cités que nous avons vu précédemment, cette petite bourgade sans immeubles, a bien l’aspect d’un village.

Le long de la rue principale menant au Temple de Shaolin, de nombreuses écoles, chrétiennes, musulmanes, prodiguent aussi des cours d’arts martiaux. A l’entrée du Temple de Shaolin, la monumentale Porte, ainsi que l’imposante statue du maître fondateur Shi Yan Lu, nous subjuguent. Nous contournons la célèbre école d’Arts Martiaux pour accéder au monastère. Niché au milieu d’une forêt de pins, le monastère bouddhiste se découvre par ses typiques toitures aux tuiles gris-vert arrondies qui dépassent le haut mur d’enceinte rouge.

12

16

C’est la première fois que nous découvrons un tel lieu. Pas très nombreux, c’est à notre rythme que nous déambulons à l’intérieur de l’enceinte en chuchotant. De pavillon en pavillon aux senteurs d’encens, de cour en cour, de bouddha en bouddha, nous nous émerveillons à chaque pas. L’architecture traditionnelle chinoise me ravit ainsi que la couleur rouge des murs. Le bouddha allongé en jade est de toute beauté. Tout le monastère est empreint d’harmonie, de sérénité, de zénitude et de spiritualité.

Nous poursuivons dans cette ambiance monastique notre visite à l’extérieur où nous découvrons la « forêt de Pagodes ». Ce sont les stupas, les sépultures des moines dirigeants du monastère. Ce cimetière est une merveille ! Ce lieu fait partie des 8 lieux classés par l’UNESCO sous la dénomination de « Centre du Ciel et de la Terre ». Nous quittons ces lieux presque à regret. Nous avons été surpris, enchantés et complètement transportés par son atmosphère monastique si particulière

 


-5ccdd5a5-07b8-4095-9356-657fac10c662 copie

All other articles by  the author   Viviane Garrel

  1. Le Temple Shaolin
  2.  XI’AN ville chargée d’histoires.
  3. L’Armée en terre cuite de QIN SHIHUANGDI
  4. L’armée en terre cuite des Qin.
  5. Beijing , et sa grande mutation Voyage & Le Temple du Ciel
  6. La Cité Interdite
  7. La place Tian An Men à Beijing.
  8. La Voix des Esprits ou Voix Sacrée à Beijng.
  9. Le tombeau Ming de Changling à Beijing
  10. Les cloisonnés de Beijing
  11. La Grande Muraille à Beijing
  12. Voyage & Le Temple du Ciel
  13. Luoyang , une ville nouvelle en pleine évolution.
  14. Les grottes de Longmen
  15. Entre Dengfeng et Shanghaï , la campagne besogneuse rurale .

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :